Dictionnaire illustré des machines agricoles

Page 3 : Outils à main

Préparer le sol

Capture d'écran 2016-03-11 08.27.27Le bâton fouisseur ou bâton à fouir est un pieu plus ou moins long, plus ou moins lourd, qui sert à creuser la terre, à ameublir le sol en vue de l’ensemencer. La pointe peut être durcie au feu. Voir aussi araire et houe.

04-F4-araire-pied-propulsion-station-debout-equilibre-mouvement-dynamique-analogie-neuroscienceL’araire dérive du bâton fouisseur qu’il faut imaginer incliné, fixé sur une pièce en bois horizontale et tiré par un homme ou par un animal. L’araire qui remonte au IVe millénaire av. J.-C. en Mésopotamie ne retourne pas la terre, mais la griffe en créant un sillon qui sera ensemencé. L’araire, en bois, fait la transition entre l’outil à main et l’outil mécanique qui fait appel à des dispositifs plus complexes, avec une force motrice plus conséquente que celle de l’homme.

aratrum L’araire peut avoir jusqu’à cinq pièces dans ses évolutions les plus avancées. Trois parties sont essentielles :

> le mancheron, tenu par la main du laboureur, permet de guider l’araire.

> Le sep (souvent appelé dental), pièce centrale dont la pointe est coiffée du soc qui entre en contact avec la terre.

> L’age (haie ou flèche selon les régions), pièce généralement courbe, prolongé en avant par le timon et fixé en arrière au talon du sep. L’âgerelie l’araire au brancard ou au joug auquel sont attelées les bêtes de trait.

araireComme l’araire ne brise pas les mottes, il faut avant enlever les herbes et après briser les mottes. De fait l’araire ne laboure pas mais prépare les semis. Il est adapté aux sols légers et il peut être tiré par des bêtes peu puissantes : âne, chameau, buffle d’eau.

houeLa houe est faite d’un soc en acier (à l’origine en pierre ou bois durci comme le bâton à fouir) et d’un manche en bois : l’outil permet de creuser un sillon comme le ferait une charrue, mais uniquement à la main. C’est l’un des plus anciens outils qui s’adapte aux spécificités de chaque région. La houe reste utilisée dans les petites surfaces (notamment les jardins), là où le tracteur ou le motoculteur ne pénètre pas.

Paysans qui bêchent
Jean-François Millet : paysans qui bêchent

La bêche est surtout un outil de jardinier : elle permet de retourner la terre sur une trentaine de centimètres de profondeur, d’enfouir la fumure et de couper les racines. La bêche est le premier instrument aratoire avec une pièce métallique.

pioche-de-cantonnier-avec-manche-bois-leborgne_FR_500_0007013La pioche outil destiné principalement aux travaux agricoles, de terrassement. La forme en est différente suivant les activités. Composée de deux pièces : une pièce de travail en acier fixée par l’intermédiaire d’un œil à un manche en bois dur. La pièce de métal forme un angle d’environ 90° avec le manche. C’est probablement l’un des plus vieux outils manufacturés du monde, aussi vieux que la connaissance du travail du fer. La pioche sert aux travaux lourds quand il faut mettre en première culture un terrain en friche.

picLe pic (également composé d’une pièce métallique pointue d’un côté et tranchante de l’autre) est davantage encore un outil de terrassement utile dans les parties rocheuses. Il a souvent la même forme que la pioche, mais en plus massif et résistant.

13 242 vues