A réécouter sur France-Culture : Serge Tisseron, Pierre Musso : l’industrialisation est d’abord une révolution

Serge Tisseron s’entretient avec le philosophe Pierre Musso, professeur émérite de sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rennes II, auteur de « La Religion industrielle. Monastère, manufacture, usine. Une généalogie de l’entreprise » (Fayard, 2017).

https://www.franceculture.fr/emissions/matieres-a-penser-avec-serge-tisseron/lindustrialisation-est-dabord-une-revolution-mentale

Qu’est ce qui constitue la matière première de l’innovation et de la création technologique ? A cette question, Pierre Musso répond sans hésiter : l’imaginaire. Celui de l’homme occidental est bâtie sur le mythe prométhéen de domination de la nature. Mais il a fallu pour l’épanouir rompre avec la vision contemplative de la nature développée par l’Antiquité. L’imaginaire de l’industrialisation sur lequel nous vivons encore aujourd’hui s’est alors peu à peu imposé comme une nouvelle religion. Comme toute religion, l’industrie a ses cérémonies, ses expositions, ses rassemblements. Mais à la différence des religions monothéistes centrées sur la figure du père, l’industrie est centrée sur une figure maternelle. Ou plutôt une double figure : d’un côté une mère généreuse qui prodigue ses largesses aux humains, de l’autre une marâtre cruelle qui malmène ses enfants.

Le choix musical de Pierre Musso est « Les mains d’or » de Bernard Lavilliers.

Bibliographie complémentaire

138 vues