Une statue de la Liberté à Soulac-sur-Mer : où comment les rumeurs intoxiquent le Web

Rumeur, intox… La Liberté de Soulac-sur-Mer retrouve une histoire (Maj)

La station balnéaire de Soulac-sur-Mer nous est connue pour avoir accueilli l’une des fontaines monumentales des allées de Tourny à Bordeaux. Elle est ornée également d’autres bronzes (voir notre base e-monumen.net) dont une Liberté de Bartholdi.

soulac statue de la liberte_ZEB9638 soulac statue de la liberte_ZEB9636 soulac statue de la liberte_ZEB9635 SOULAC STATUE DE LA LIBERTE_ZEB9633  _ZEB2261

cliquez sur ces vignettes

Ce bronze est situé au nord de la ville. Le plus curieux dans cette histoire est le commentaire qui court de blog en blog : Ce serait la Liberté qui ornait autrefois la place Picard à Bordeaux (voir la fiche de cette Liberté)…Cliquez sur ce lien :  La Liberté – Bordeaux Or, la base des grands hommes (Fonds Debuisson-Musée d’Orsay) nous apprend bien que le bronze a été fondu sous le régime de Vichy pour récupération des métaux cuivreux. Cette statue a d’ailleurs été remplacée par une copie en résine !

Que raconte encore la rumeur ? Pendant la guerre, les cheminots auraient protégé la statue qui aurait été ainsi épargnée et ensuite serait arrivée à Soulac. Or, d’après Richard Zeboulon qui connaît et photographie le patrimoine bordelais et girondin avec talent et expertise, la statue aurait été commandée en 1980 aux établissements Arthus-Bertrand. Rien à voir avec une action de résistance cheminote. Si on analyse d’un peu plus près les ingrédients de cette histoire, on trouve :

Cette histoire pose la question des copies et recopies des informations hasardeuses.  Mais grâce à Richard Zeboulon, passionné d’histoire et d’images, nous avons d’autres informations : la statue de la Liberté est un bronze signé Bartholdi et fondu par Thiébault. La statue a été achetée en 1980 par la municipalité de Soulac-sur-Mer qui voulait marquer le fait que Lafayette s’était embarqué ici (ou du Verdon tout prochye) vers l’Amérique (via l’Espagne). D’où vient ce bronze : mystère : il était dans les stocks de la maison parisienne Arthus-Bertrand. Avant, c’est l’inconnu.


Bibliographie :  Soulac-en-Medoc  par Zeboulon Richard  Editeur : Cairn (19 mai 2009) – ISBN-10: 2350681416 – Echanges avec R. Zeboulon ; 22/08/2012. Merci à lui pour ses recherches et ses photos.

2 366 vues