Pradier : l’Amazone des Cirques d’été et d’hiver

Hittorff conçoit le Cirque d’été, implanté aux Champs-Elysées.

En accord avec le thème de cet édifice dédié aux grands spectacles équestres, il décore le bâtiment avec une Amazone dont la création est confiée à Pradier , grand sculpteur à la mode alors.

Hittorff à James Pradier : (18 mars 1841) (l’architecte s’adresse au sculpteur qui ne fait pas preuve d’un grand empressement ;  il craint que la statue ne puisse être fondue à temps par Calla pour l’inauguration)

“Donnez donc, Mon cher Maître, un dernier coup de main à cette figure… J’ai vu la belle Amazone ce matin, et si elle n’est pas un peu grande pour le cheval, je n’y vois de trop que la trop ostensible exhibition de la partie génitale qui, ainsi, exposée à la vue du public, ferait rester les hommes à la porte et empêcherait les dames d’y entrer, double effet qui n’arrange pas le pauvre propriétaire “

Et ceci d’autant que ce dernier  (Dejean) a payé cinq mille francs cette commande.

Le Cirque des Champs-Élysées connu sous les noms de Cirque de l’Impératrice, cirque national ou de Cirque d’Été, selon les régimes politiques,  sera détruit pour faire place à un bâtiment d’exposition universelle. La statue de l’Amazone sera copiée pour être installée sur le fronton du Cirque d’hiver situé rue Amelot (Paris 11e) où elle est toujours visible. La fonte de cette copie sera également confiée à Calla.

pradier_amazone_w  cliquez sur la vignette…


Les images ci-dessous reprennent des archives décrivant ce bâtiment détruit dont il reste des photos, des plans de la main d’Hittorff et cette photo de l’Amazone sur son chantier (dates inconnues).

 

cirque_imperatrice_w dessin_cirquenational_w detai_fontes_cirque_etew

818 vues