Trop haute pour être appréciée : la sépulture Fould

Une famille très célèbre, une sépulture (de fonte) aux multiples inconnues…

Père Lachaise : sous le nom très masculin de Gustave Haller, se cache une femme : l’actrice Wilhelmine Joséphine Simonin, dite Mademoiselle Valérie, pensionnaire de la Comédie-Française qui écrit sous le pseudonyme de Gustave Haller. Elle épouse en 1859 Gustave Fould (1836-1884). Sa fille Consuelo Fould voit le jour en 1862. Consuelo sera l’épouse du Marquis de Grasse. Elle est à l’origine du Musée Roybet-Fould de Courbevoie (92).

Wilhelmine “Valérie” devient ensuite la maîtresse du Prince Georges Stirbey de la famille régnante de Valachie. Elle épousera le prince qui adoptera ses deux filles. Consuelo fut une artiste peintre renommée à qui l’on doit de nombreux portraits dont deux célèbres d’une autre artiste : Rosa Bonheur.


Cette histoire compliquée transparaît un peu dans la plaque qui est apposée sur le monument, sorte de tour vide. En haut, hors de portée pour être détaillé, un groupe en fonte orne le monument. Si l’on se réfère à l’histoire de la famille, cela pourrait être Valérie et ses deux filles. Mais rien n’est sûr et nous n’avons pas accès la statuaire. Sur le côté des médaillons dont l’un est en fonte. Les dates de l’ensemble sont incertaines et  il faudrait aller aux archives du cimetière.

stirbey_detail-tombe

Voir dans Monumen, la fiche correspondante avec d’autres photos

 

887 vues