Le mystère de la tombe rouge (résolu)…

Père Lachaise (Paris) : un monument énigmatique

Dans l’une des parties  anciennes du Père Lachaise (non loin du Bon Berger), se dresse un monument énigmatique : rouge (mais il commence à s’écailler), de facture très classique (il ne déparerait pas la Via Appia), il est bien visible mais ne porte aucun nom de défunt, aucune mention de famille. La seule trace visible est la signature de la fonderie du Creusot (ce qui nous renvoie à une époque ancienne, celle où elle faisait de la fonte d’ornement).

Grâce à la curiosité de Micheline Casier, cette énigme est résolue : c’est la tombe de Jean-François Chagot, maître de forges au Creusot, (1750-1826). Celui-là même que nous avons rencontré dans nos recherches sur les origines de la fonte d’art et la production des lions de la fontaine du quai Conti (les lions de l’Institut) Voir Fontes n°74.

DSCF5762 DSCF5763

Nos hypothèses précédentes sont caduques : cette tombe est énigmatique parce qu’elle a perdu le buste qui lui donnait une identité.  Reste à savoir si la tombe date des années qui ont suivi le décès (donc après 1826) ou si elle est plus tardive.

“Jean François Chagot est décédé en 1826 à Paris, il repose dans la 41e division sous un monument en fonte, d’une couleur originale. A l’origine, un buste en pierre ornait cette sépulture. (source : J. Moiroux, Paris 1909);” Lire des précisions sur le site de l’association des amis du Père Lachaise : http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=1432


Voir la fiche dans la base Monumen avec d’autres photos.

586 vues