Pétition vol d’une œuvre d’art monumentale sur le barrage réservoir Aube

Pétition vol d’une œuvre d’art monumentale sur le barrage réservoir Aube

En 1991, un concours international a permis de réaliser une œuvre de très grande  dimension  comprenant une fontaine et un ensemble sculptural longeant une digue sur 11 kilomètres de long. Situé sur la digue du barrage réservoir Aube, à Mathaux, au nord de Troyes, cet ensemble monumental  était composé de :

       121 sculptures en bronze

       1 fontaine de 60 mètres de diamètre, dite « cercle d’eau » composée de 324 modules, en bronze.

       163 plots en inox représentaient la carte du ciel au solstice d’été,

       1 garde-corps en bronze  parachevait l’œuvre,

L’entreprise principale, la société GHM dont le siège social est en Haute-Marne à Sommevoire a conduit durant deux années les travaux. Entourée de deux architectes, deux bureaux d’études, un technicien agrandisseur de  sculptures, une fonderie, des éclairagistes, toutes les conditions étaient requises pour cette création atypique dont le poids avoisinait les 50 tonnes de bronze.

Aujourd’hui, les 121 sculptures ainsi que les 163 plots d’inox ont disparu, la fontaine volée au deux tiers, le garde corps a été mutilé, puis rafistolé sans l’autorisation des artistes. (Voir article joint)

Depuis plus de dix années les créateurs et techniciens, soutenus par la presse régionale, (FR3, Est Eclair, quotidiens divers) interpellent les responsables du site sans que ces derniers proposent une amélioration  par la remise en état même partielle de l’œuvre.

Capture d'écran 2015-08-06 08.48.34Les artistes, Sylvia Lacaisse et Patrice Alexandre,  sont condamnés à demander l’entière destruction  de leur travail (faute de la volonté du maître d’ouvrage de la remettre en état) ; alors qu’au chemin des Dames l’œuvre de Haim  Kern volée et en partie retrouvée a fait l’objet d’une enquête publique ;  alors que Daniel Buren a menacé l’État de retirer ses colonnes au Palais Royal si elles n’étaient pas restaurées. Ici, on décide de laisser faire en espérant que les vols contribueront à en finir avec  une réalisation payée par le contribuable.

Soutenir cette action, c’est faire valoir le droit moral des artistes et obliger les commanditaires  à assurer la protection des œuvres d’art dans l’espace public.

Merci de diffuser cette pétition et d’envoyer votre signature à : petition.vol.oeuvredart.aube@gmail.com

Patrice Alexandre http://www.patricealexandre.fr 

Document à télécharger (pdf) pdfLes_121_sculptures_en_bronze_du_cercle_deau_pillees_et_saccagees

910 vues