Lavril : une lettre (1862) qui permet d’en savoir plus sur le système et l’entreprise Lavril et Roche

Grâce à Sylvain Roze, nous avons pu mettre sur la main sur un document Lavril, l’un des inventeurs de raccords pour tuyaux (voir le numéro de Fontes consacré à Brousseval). La lettre a un double intérêt : celle de son contenu : une commande… et de sa forme : on peut lire de façon détaillée l’adresse (45 rue du Faubourg-Montmartre à Paris pour les bureaux et Wassy pour l’usine – sans précision cette fois) et surtout les produits proposés à cette époque (Second Empire) : on notera la mention assez rare de “tuyaux spéciaux pour transport atmosphérique des dépêches” (ce qu’on appellera plus tard le pneumatique).

La chronologie est importante : la proposition de Lavril est très précoce comme on peut le voir avec ce rappel historique fourni par la page Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tube_pneumatique

1853 : liaison entre le London Stock Exchange et la station de télégraphe principale de Londres (une distance de 200 mètres)

Les premières expériences de transport de correspondances par tubes pneumatiques sont dues au chimiste Ambroise Ador qui, en 1836, étudie le transport de lettres par air comprimé et fait une démonstration publique de son système en 1852 dans le quartier de Monceau.

La première ligne de 1 km a été ouverte en décembre 1866 pour relier le Grand-Hôtel (no 12, Boulevard des Capucines)7 au central télégraphique de Paris-Bourse de la rue Feydau.

De deux choses l’une : où Lavril était déjà impliqué dans un projet qui est à peine en développement, ou il prend position sur un futur marché.

On remarquera la mention “direction centrale des études et des travaux.”

Ce document sera ajouté à notre centre de ressources (base documentaire) d’ici quelques jours

 

 

456 vues