Revue de presse : le Républicain lorrain annonce la 5° et dernière…

Glossaire du haut-fourneau : une 5e édition et dernière édition du “Corbion”

La cinquième et dernière édition du Glossaire du Haut-Fourneau sera publiée dans les mois qui viennent. Le fruit de trente-deux années de travail effectuées par Jacques Corbion, auteur et président de l’association Le Savoir… Fer.

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/08/24/glossaire-du-haut-fourneau-une-5-e-edition

SERÉMANGE-ERZANGE Glossaire du haut-fourneau une 5eédition

C’est à l’espace Charles­ de-Gaulle que s’est tenue l’assemblée générale de l’association le Savoir… Fer. le président a rap­pelé les cinq étapes qui ont conduit Le Glossaire du haut­ fourneau originel à sa présentation actuelle sous le nom de le Savoir… Fer, ouvrage en six futurs volumes… Une question se pose : « Quel avenir pour ce travail… ? » Pour son créateur, l’aventure approche de son terme. Elle a débuté avec la première édition en 1980 et dure depuis plus de trois décennies ! C’est une passion toujours aussi captivante et dévorante. Forte de 5 100 réfé­rences bibliographiques, elle présente, en 80 fichiers, près de 80 000 mots ou expressions, parfois savoureux, du langage des hommes des mines (fer et charbon), de la zone fonte et de la fonderie, d’hier et d’aujourd’hui. l’ensemble des textes peut être, dès à présent. consulté sur le site de l’association.

Cet important travail a été réalisé par Éric Corbion. Une impression papier – à tirage très limité – en six tomes est malgré tout envisagée. « Tant que nous le pourrons, nous poursuivrons l’améliora­tion de l’ouvrage… Dès maintenant, nous nous mettons en recherche d’un successeur, avec un double objectif : d’une part, il devra pérenniser l’ouvrage dans l’état, avec maintien de son accès internet, et d’autre part – si possible il poursuivra son extension et sa mise à jour… À partir de cet instant nous ne serons plus partie prenante : cependant les collaborateurs qui le souhaiteront pourront continuer à apporter leurs connaissances à ce nouvel organisme », relèvent les membres de l’association. Il restera à voir le sort des études particulières associées à l’ouvrage, que sont La Saga des hauts-fourneaux de Lorraine – un historique résumé de la vie des principaux hauts-fourneaux ayant vu le jour dans les quatre départements lorrains d’aujourd’hui -, et L’étude du site historique de la Maison de Wendel qui est l’usine de Four­neau Hayange. Rémy Nicolle, un ancien de l’Irsid (Institut de recherche de la sidérurgie), a fait part de ses travaux sur le futur énergétique de l’usine sidérurgique et a répondu à quelques questions sur Ulcos… Il a par ailleurs évoqué divers aspects d’un récent colloque de l’Académie F. Bourdon du Creusot sur l’histoire de la sidérurgie au XXe siècle… Il a ensuite commenté son travail sur la transi­tion énergétique du charbon de bois au coke en France et en Belgique (aspects sociaux, techniques et économiques) au XIXe…

La matinée s’est terminée par une série de diapositives sur un récent voyage en Chine. L’après-midi, les participants se sont rendus sur l’ancien site sidérurgique d’Esch-Belval, à l’initiative de l’association. Le groupe a été accueilli dans le bâtiment dit Massenoire qui abrite une exposition permanente, par Antoinette Lorang, historienne de l’art, chargée de mission culturelle. Elle a évo­qué les projets d’avenir et pro­posé à ses hôtes une visite commentée des lieux.

635 vues