Revue de presse : Le banc Davioud offert à la ville de Paris (à titre d’exemple)

page du catalogue de la vente aux enchères

La vente aux enchères Paris mon Amour a été le théâtre d’un enjeu politique autour du mobilier urbain. Rappelons qu’un collectif s’est constitué pour marquer sa désapprobation en matière de mobilier urbain et sa volonté de préserver le patrimoine : ici symbolisé par le banc Davioud (fonte et bois) opposé aux diverses formules imaginées ici et là et peu ergonomiques ou peu esthétiques.

Le collectif avait réuni des fonds pour acheter le banc : coup de théâtre, il a été retiré de la vente, vendu de gré  à gré au collectif (le maître priseur a même renoncé à ses honoraires) et ce banc va être offert à la Ville et Mme le maire pour lui transmettre un message en matière d’urbanisme parisien.

Lire cet article dans la Tribune de l’Art

source : https://www.latribunedelart.com/le-banc-davioud-a-ete-acquis-par-saccageparis-pour-etre-offert-a-la-ville

50 vues