Revue de presse : La deuxième vie de la mine du Val-de-Fer à Neuves-Maisons

Revue de presse

De nouvelles galeries de mine du Val-de-Fer ont été rénovées et peuvent désormais accueillir des visiteurs. De quoi faire de la mine un haut lieu du tourisme lorrain. C’est en tout cas ce qu’espèrent les élus.

Le musée de l’AMO (Atelier de Mémoire Ouvrière), dans les galeries de la Mine du Val-de-Fer Carl-9000 © Creative commons

Elle a été exploitée de 1874 à 1968 sous la forêt de Haye à Neuves-Maisons. Fermée depuis, la mine du Val-de-Fer s’offre une deuxième jeunesse. Après d’intenses travaux de défrichage et de terrassement, de nouvelles galeries sont désormais accessibles au public.

Valoriser le patrimoine industriel

Une fierté pour Vincent Ferry, le président de l’Agence du patrimoine et de la culture industrielle : « Nous sommes dans un pays qui a beaucoup misé sur son patrimoine ecclésiastique, ses chateaux, et aujourd’hui on commence à voir un attrait extraordinaire pour le patrimoine industriel« , se réjouit-il. Avant de rappeler : « Neuves Maisons n’existerait pas s’il n’y avait pas eu la mine, ce serait resté un village. »

Vincent Ferry, le président de l’agence du patrimoine et de la culture industrielle

L’ancien bâtiment des accumulateurs à minerai du Val-de-Fer, en juin 2013 G.Garitan © Creative commons

Le musée attirait déjà 2000 visiteurs par an. Désormais, le maire vise plus haut : jusqu’à 15.000 personnes chaque année. « Les gens qui viendront trois jours dans la région nancéienne viendront ici parce qu’ils auront quelque chose d’unique à visiter« , espère Jean-Paul Vinchelin.

Jean-Paul Vinchelin, le maire de Neuves-Maisons

Le reportage de Thierry Colin à la mine du Val-de-fer

 

124 vues