Revue de presse : De la résine alimentaire pour réhabiliter les canalisations en fonte, fer, acier…

A.R.T. Europe a fait de la réhabilitation sans tranchée des réseaux d’eau potable sa spécialité, mais avec une particularité, celle de proposer l’utilisation d’un système de projection de résine alimentaire. Exposant lors de la dernière journée technique organisée par la FSTT à Lyon, Romuald Bontemps, directeur général, explique les nombreux avantages de cette solution.

« Cette solution a été conçue pour l’eau potable. Il s’agit d’un procédé innovant dans les techniques sans tranchée, avec l’application dans les canalisations en fonte, acier, béton, d’une résine polyuréthane alimentaire qui sera sèche au toucher après quelques secondes. La remise en eau sera possible au bout d’une heure seulement ! » explique le directeur général d’A.R.T. Europe, Romuald Bontemps. « Une technique totalement maîtrisée » insiste le dirigeant qui cite l’exemple d’un chantier en Corse, « Là-bas, avec cette technique, nous avons pu réhabiliter une canalisation de diamètre 1000, à 140 m sous un barrage, avec un seul et unique accès ».
La résine pourra être projetée sur une épaisseur de 1 à 3,5 ml, et pourra atteindre 1 ou plusieurs cm sur des diamètres de 60 mm à 1 800 mm : « Il n’y a pas de limite de grandeur » assure Romuald Bontemps.
Sur une distance jusqu’à 180 m de linéaire par jour, cette technique permet une remise en service le jour même, pour une protection à long terme contre la corrosion. Autre avantage, le coût des travaux sera moins important que pour un renouvellement.
Comment ça marche ?
Après une première étape de réalisation des fouilles comprises entre 2 et 3 m, avec une distance maximale entre les deux de 150 à 170 m en fonction du diamètre de la conduite, il faudra passer par une étape de nettoyage mécanique ou hydraulique de la conduite. Les canalisations devront être propres et sèches (contrôle par passage caméra). La résine alimentaire à prise rapide est ensuite projetée, en plusieurs couches si nécessaire, et toujours, contrôlée par le passage d’une caméra.
Autres travaux de réhabilitation possibles : poste de relevage, bâche et réservoir, regard béton, dalle béton, … Ainsi que la protection anticorrosion extérieure de pièces et conduites.
Voir également cet article; diagnostiquer les canalisations en fonte in situ
82 vues