Note de lecture : Charbonnage, charbonniers, charbonnières, confluence de regards autour d’un artisanat méconnu

Sandrine Paradis-Grenouillet, Sylvain Burri et Romain Rouaud (dir.), Charbonnage, charbonniers, charbonnières, confluence de regards autour d’un artisanat méconnu

 paru à Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, collection « Confluent des sciences », 2018

Note de lecture par Denis Eve, « Sandrine Paradis-Grenouillet, Sylvain Burri et Romain Rouaud (dir.), Charbonnage, charbonniers, charbonnières, confluence de regards autour d’un artisanat méconnu »Artefact, 10 | 2019, 209-213.


Début de l’article (accès intégral par le lien en fin)

Le charbon de bois a joué un rôle majeur dans l’histoire de l’humanité, aussi bien pour fournir une énergie à usage domestique qu’industriel. En France, cette importance est accentuée à l’époque moderne par le développement du procédé indirect. D’après une enquête de 1822, un tiers du bois taillis était utilisé sous forme de charbon de bois pour les forges et les hauts-fourneaux1. En dépit de l’importance de cette activité, celle-ci reste méconnue. Le peu d’intérêt de la littérature savante pour le charbonnage avant le xviiie siècle, les pertes liées à la transmission orale du savoir et les limites de l’archéologie traditionnelle sont parmi les principales causes de cette carence historiographique et sont rappelées dans l’introduction de l’ouvrage. Néanmoins, un renouvellement méthodologique et épistémologique s’est engagé depuis les années 2000, notamment en s’appuyant sur une plus grande interdisciplinarité. Cet ouvrage, qui reprend les contributions du colloque Charbonnage, charbonniers, charbonnières. État des connaissances et perspective de recherche tenu à Limoges en 2013, entend faire le bilan de ces avancées.

2Le livre s’ouvre sur un avant-propos d’Aline Durand rappelant le rôle de Marie-Claire Amouretti et de Georges Comet dans le développement de l’histoire des techniques à l’université d’Aix-Marseille avec la fondation de la série Cahiers d’histoire des techniques en 1991 et les nombreux séminaires et tables rondes qu’ils organisèrent. La fusion des universités d’Aix-en-Provence et de Marseille, donne l’occasion aux Presses universitaires de Provence de développer la collection Confluent des sciences, avec une branche spécifique consacrée à l’histoire des techniques. (…) 

 

En conclusion

” Enfin, les sources écrites peuvent encore être un terreau d’informations majeures pour entamer de nouveaux travaux de recherche. Dans « La consommation de charbon de bois par l’industrie du fer », Danielle Arribet-Deroin parvient à reconstituer la quantité de charbon nécessaire au fonctionnement des différents types de forges. Cette estimation s’appuie principalement sur les comptabilités de forges anglaises et françaises de la fin du Moyen Âge et du début de l’époque moderne, et sur des résultats de l’archéologie expérimentale. L’archéologue fournit des hypothèses de consommation de charbon de bois aussi bien pour les forges de procédé direct qu’indirect et parvient à une estimation pour tout un district industriel dans la forêt de Moyeuvre en Lorraine. Ce travail complexe, en raison notamment des difficultés liées à la métrologie, dégage des données qui pourront servir dans d’autres domaines (économie, sidérurgie, gestion forestière) et être la nouvelle référence pour cette période, comme l’a été l’article de Serge Benoit pour la fin du xviiie et le début du xixe siècle. Francis Pierre et Alain Weber dans « Deux siècles de charbonnage à Saint-Maurice-sur-Moselle » s’appuient sur les archives ducales de Lorraine du xvie au xviie siècle. Par le biais de ce contrôle seigneurial, et notamment l’analyse des comptes de la gruerie, les auteurs connaissent la répartition et l’usage des bois coupés. L’ensemble des informations reliées à l’archéologie permet de retrouver les plateformes de charbonnage. Ils peuvent aussi se faire une idée des charbonniers et ainsi dépasser l’image que l’on avait d’eux pour le Moyen Âge et l’époque moderne. Grâce aux archives judiciaires et notariales, un portrait réaliste peut être dressé. C’est la démarche de Sylvain Burri dans « Être charbonnier à la fin du Moyen Âge en basse Provence » pour une période allant du xive à la première moitié du xvie siècle. Sylvain Olivier fait de même concernant les charbonniers du bas Languedoc au xviiie siècle.

Cet ouvrage est riche par la diversité de ses approches et fournit les bases de l’étude de cet artisanat. Le format est agréable et valorise les articles et les nombreux documents en couleurs (photographies, cartes, graphiques, tableaux, schémas). Une conclusion aurait cependant pu être dressée à la fin de l’ouvrage afin de faire le bilan des apports et des méthodologies qui ont émergé dans ce colloque. De même, une bibliographie générale en fin de volume et un glossaire auraient été très utiles. Pour autant, ce colloque était plus que nécessaire et ses actes comblent un manque en offrant un ouvrage de référence, comme celui proposé par Paul Benoit et Catherine Verna en 1997 sur le charbon de terre.


Référence électronique

Denis Eve, « Sandrine Paradis-Grenouillet, Sylvain Burri et Romain Rouaud (dir.), Charbonnage, charbonniers, charbonnières, confluence de regards autour d’un artisanat méconnu »Artefact [En ligne], 10 | 2019, mis en ligne le 06 août 2020, consulté le 10 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/artefact/4233

 

Table des matières du livre

Aline DURAND Avant-propos  5

Sylvain BURRI, Sandrine PARADIS-GRENOUILLET et Romain ROUAUD  Introduction   7

Savoirs, cultures et patrimoines techniques
Aline DURAND, Christophe VASCHALDE, Hassan DAIDE et Mohamed el ABBADI Le charbonnage en fosse. Approche ethnoarchéologique d’une pratique méconnue dans le Rif marocain  13

Christophe VASCHALDE

Le charbonnage actuel en Guadeloupe  23

Rogério Ribeiro de OLIVEIRA et Rita SCHEEL-YBERT

A hidden landscape. The paleo-territory of charcoal makers in Rio de Janeiro, Brazil 33

María MARTÍN SEIJO et Andrés TEIRA BRIÓN

An Interdisciplinary Approach to Wood Charcoal. Production in the Northwest of the Iberian Peninsula  39

Philippe HANUS

Charbonnier, fais fumer! Chronique ethnographique d’une fête en Vercors  49

Caractériser et interpréter les vestiges du charbonnage

Didier DELHOUME

Les vestiges du charbonnage, objet d’étude pour la fouille préventive.
Quelques constats à travers le cas de la région Poitou-Charentes 63

Julie GASC, Christelle, BELINGARD et Graziella RASSAT
Les charbonnières et l’activité métallurgique du site « Le Noret » à Saint-Martin-d’Ary (Charente-Maritime)  67

Nathalie FROELIGER, Patrice PERNOT et Julian WIETHOLD

Une batterie de fours antiques du Haut-Empire. Des structures pour une production occasionnelle de charbon de bois?
Le site archéologique de Sainte-Marie-aux-Chênes (Lorraine, France)  79

Christophe COLLIOU

En Seine-Maritime, recherche des sites de métallurgie ancienne du fer en utilisant les traces de charbonnières
repérées en prospection aérienne  97

Graziella RASSAT, Rémi CROUZEVIALLE, Fabien CERBELAUD et al.
L’utilisation et l’apport des données LiDAR pour l’étude des forêts en Charente  103

Alberto COSNER et Simone GAIO

Handling charcoal with GRASS. Analysis in GRASS environment for an archaeology of charcoal kiln sites inDolomiticcontext  119

Danielle ARRIBET-DEROIN

La consommation de charbon de bois par l’industrie du fer. Quel saut quantitatif du procédé direct au procédé indirect (Moyen Âge, première modernité)?   131

Sandrine PARADIS-GRENOUILLET, Romain ROUAUD et Philippe ALLÉE

Retrouver le diamètre des bois charbonnés. Validation de la chaîne opératoire dendro-anthracologique
par l’étude de trois charbonnières expérimentales  141

Un phénomène socio-économique au cœur des territoires Anna M. STAGNO, Claudia PAROLA et Giulia BELTRAMETTI

La produzione di carbone nell’Appennino ligure: siti, pratiche, risorse (XIX-XX sec.). 57

Romain ROUAUD et Philippe ALLÉE

Les forêts de pente de la haute vallée de la Dordogne: retour sur le passé d’une forêt charbonnée  173

Francis PIERRE et Alain WÉBER

Deux siècles de charbonnage à Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges). Métallurgie de l’argent et du cuivre
du district Bussang-Le Thillot, (1560-1760)  185

Rúbia Graciele PATZLAFF, Dorothy Sue DUNN de ARAÚJO, Rogério Ribeiro de OLIVEIRA et Rita SCHEEL-YBERT

Historical charcoal kilns a method to compare the surrounding vegetation with the anthracological data
in forested slopes of Rio de Janeiro Estate, RJ, Brasil. 193

Sylvain BURRI
Être charbonnier à la fin du Moyen Âge en basse Provence (France)  . 199

Sylvain OLIVIER

Pour une approche sociale et technique du charbonnage dans le bassin de l’Hérault au xviiie siècle
d’après les archives du quotidien .  211

Ada ACOVITSIÓTI-HAMEAU et Gérard WAGNER

Mémoire et histoire du charbonnage dans la forêt de Montrieux-Morières (Var, France). Un nouveau chantier
pour tester des connaissances acquises   221

118 vues