La Vierge lance un SOS (métallurgique) à Hayange

lu sur le site de Mediapart :  http://blogs.mediapart.fr/blog/koszayr/011011/sos-hayange-des-dernirers-siderurgistes-lorrains

soslorraine

A Hayange (Moselle),  une statue de la vierge en fonte coulée dans l’usine de Wendel en 1903 (le monument de 7 mètres de haut repose sur un socle de granit de 14 mètres de haut également), est flanquée désormais d’un SOS lumineux  haut de trois mètres, qui clignote.Ce signal de détresse qui domine la vallée de la Fensch, a été installé par les ouvriers du site Arcelor-Mital à l’initiative du syndicat CFDT. Dans la nuit de la vallée sidérurgique ce signal lumineux ne sera qu’un lumignon comparé aux lueurs rouge habituelles des coulées de hauts-fourneaux, qui embrasaient le ciel lorrain. Mais il est là ce SOS, pour témoigner d’une inquiétante situation : la mise en veille  pour une durée indéterminée du deuxième haut fourneau du site de Florange, par Mital géant de la sidérurgie mondiale.Cette décision implique la mise en chômage technique des salariés du site. Ces deux derniers hauts-fourneaux lorrains, emploient encore 2000 sidérurgistes dans une région qui en comptait 100000!

Ce SOS est-il l’ultime agonie de cette région? En effet, il reprend l’exemple de la fin années 1970 à Longwy (Meurthe-et-Moselle) où il ne reste plus rien.Florange comme Gondrange font partie des derniers sites sidérurgiques de Lorraine qui a vu la perte de 100 000 emplois de sidérurgistes.
«C’est un appel au secours parce qu’on a peur d’être condamnés à une fermeture définitive. Ce SOS brillera toutes les nuits jusqu’à ce que les hauts fourneaux soient rallumés», a précisé M. Edouard Martin responsable syndical.
Il est prévu une «journée vallée morte», samedi 1er octobre dans la vallée de la Fensch (Moselle) .Les sidérurgistes, leurs familles, les élus et commerçants locaux ont de quoi être inquiets comme d’ailleurs leurs homologues de la vallée voisine de l’Orne où le sentiment d’être floué domine.

photo : ©AFP / Jean-Christophe Verhaegen

Voir le reste de l’article et photos sur le site de Mediapart

825 vues