Clos Saint-Jean : de Champenois à Yto

Page 2

Où sommes-nous ?

Capture d'écran 2016-02-12 14.22.06Le Clos Saint-Jean est un lieu-dit situé à l’ouest de Saint-Dizier, entre le canal de la Marne à la Saône et la voie ferrée Saint-Dizier-Vitry-le-François et Paris. Plus tard, la déviation de la nationale Paris-Strasbourg (RN4) longera le terrain par le nord avant d’être à nouveau doublée par une nouvelle déviation par le sud.

Le terrain de 26 hectares environ est bien desservi : le canal (même s’il n’y a pas de port aménagé), la voie ferrée (l’embranchement ferré entre la voie Dijon-Saint-Dizier-Paris toute proche et l’usine aura été utilisé par la CIMa comme le montrent les images d’archives.).

On peut suivre l’évolution de ce site dans la série des photos aériennes de l’IGN, (mais la proximité de la base aérienne fait que la séquence est souvent interrompue pour des raisons de confidentialité).

De la photo satellite (Spot) la plus récente (Géoportail ou Googlemaps), nous pouvons remonter le temps, jusqu’à l’après-guerre.

IGNF_PVA_1-0__1946-05-10__C3015-0231_1946_F3015_0008
le site en 1946 : source IGN
IGNF_PVA_1-0__1999-05-03__CA99S00321_1999_F3115_0056
le site en 1999 : source : IGN

1946 et 1999 : deux vues aériennes du Clos Saint-Jean

« En 1924, la famille Champenois crée une nouvelle entreprise de machinisme agricole (râteaux faneurs hippomobiles et machines de récolte) au Clos Saint-Jean profitant ainsi de la proximité de la voie ferrée et du canal. Celle-ci fonctionnera jusqu’en 1939-1940. Les bâtiments sont endommagés pendant la Seconde Guerre mondiale puis le site est acheté par les Américains de C.I.M.A. (Compagnie Internationale de Machine Agricole) en 1950.

En 1949, le seul bâtiment antérieur à 1950 a été entièrement transformé en bureaux et en 1950 l’usine comprend 14 300 m2 bâtis et 70 000 m2 en 1964. I.H.F. (International Harvester France) succède à la C.I.M.A. vers 1965, puis est racheté par Tenneco en 1985 et fusionne avec JI Case qui fusionne à son tour avec Poclain en 1987. L’usine se spécialise alors dans les transmissions pour chargeuses pelleteuses et tracteurs agricoles. En janvier 2001, l’Italien Landini rachète Case et l’usine passe sous le contrôle de McCormick France. Ce dernier étant déclaré en faillite, le site est repris par le groupe chinois YTO en 2011 pour y produire des tracteurs. 10 000 tracteurs sont produits en 1953 et 27 000 en 1976. 160 employés en 1950, 1 500 employés permanents sous Case Poclain, 741 en 2001, 200 en 2011. »

(Notice de l’inventaire régional : http://inventaire-patrimoine.cr-champagne-ardenne.fr/dossier/usine-de-materiel-agricole-des-ets-champenois-puis-compagnie-internationale-de-machine-agricole-puis-international-harvester-france-puis-case-poclain-puis-mccormick-france-actuellement-yto/211afd13-b023-4130-b386-ea00c52ccdd7

11 572 vues