La fonte pour mouler des statues religieuses en régule : la technique du “moulage au renversé”

Nous avons reçu de “Regard et Regain”  cette documentation que nous vous faisons partager : 

Un moule

Capture d'écran 2016-06-20 09.31.37Moule 03 

À l’inverse des moulages au sable ou à la cire perdue, le moulage des objets de piété étaient faits à une échelle industrielle. Pour ce faire les moules devaient être faits d’une matière plus résistante et plus durable ; on employa donc la fonte. Ce genre de moule fait de deux parties mobiles était appelé “coquille”.
Ci-après un extrait de l’ouvrage d’Urbain LE VERRIER “La métallurgie en France” édité par la librairie J.B. Baillière et Fils en 1894  (page 315) – Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65756496/f335.item

 

Dans le texte ci-dessus on emploie du zinc, mais on peut également travailler avec de l’étain, du régule ou du zamac… tout alliage se prêtant à ce type de moulage. http://regard-et-regain.pagesperso-orange.fr/Moule/moules.htm


Présentation du site et de la collection de statuettes religieuses (extrait)  – Site à visiter http://regard-et-regain.pagesperso-orange.fr

         Elles sont en majorité en régule : c’est un alliage inventé par un Anglais au milieu du 19e siècle ; ce produit à base de plomb d’antimoine et d’étain était utilisé à son origine comme métal antifriction, on le trouvait encore récemment sur les coussinets de bielles d’automobiles ; et, vu son faible coût et une utilisation facilitée par un point de fusion relativement bas, on l’employa pour la confection de nombreux produits (dessus de pendule, bougeoirs, statues…) Il avait, entre autre, la particularité après traitement, de ressembler à du bronze, d’où son surnom de “Bronze du Pauvre” – mais cela a permis de faire entrer dans les foyers modestes un aperçu de quelques statues célèbres.


Sur le régule : https://fr.wikipedia.org/wiki/Régule

1 680 vues