Bibliographie : David d’Angers en Lorraine (revue “Le Pays Lorrain”à

La revue Le Pays Lorrain (éditée par la Société d’Histoire de la Lorraine et du Musée lorrain) en son numéro 101 daté de septembre 2020 consacre une place importante (55 pages) à un sculpteur d’importance : David d’Angers et à ses oeuvres en Lorraine

Il est un peu tard pour proposer sur le thème “Les héros lorrains de David d’Angers”, la visite exceptionnelle organisée par  Richard Dagorne; conservateur en chef du patrimoine et directeur du musée. Mais les monuments sur leur piédestal sont toujours là, à admirer encore, notamment Mathieu de Dombasle, le général Drouot(1853)

Lisons le commentaire (extraits)  paru dans le Républicain Lorrain : ” (…) un artiste qui fut une véritable star : pendant toute la première moitié du XIXe siècle en France, Pierre-Jean David d’Angers (1788-1856) est LE sculpteur des grands hommes. Il a obtenu le premier prix de Rome en 1811, les commandes d’État affluent et sa carrière est officielle, aussi bien comme médailliste que comme statuaire.

(…) Bref, David d’ Angers compte dans l’histoire de l’art. Et le général Drouot (1774-1847) est l’un de ses héros. Ce qui explique qu’à la mort du plus illustre Nancéien de l’époque, surnommé par Napoléon « Le sage de la Grande Armée », le conseil municipal de Nancy choisit à l’unanimité de lui confier la réalisation d’un monument à la gloire de ce personnage tutélaire qui devra toujours veiller sur la ville. Ce qui par contre explique beaucoup moins les péripéties de sa mise en œuvre, et la critique aussi désastreuse qu’humiliante qui accompagnera son inauguration en 1855… Inauguration à laquelle n’assistera même pas David d’ Angers.

(…) le  directeur de Nancy-Musées et conservateur du Musée lorrain lève aujourd’hui le voile sur une affaire en réalité très politique : être un fervent républicain comme l’était David d’ Angers, ça allait en 1847… mais beaucoup moins en 1855 ! Quelle ne fut pas la surprise du conservateur, au moment de s’intéresser d’un peu plus près à ce monument public passant étrangement inaperçu, de découvrir en fait un énorme dossier à son sujet dans les archives municipales ! Et surtout de réaliser que cette œuvre avait été tellement mal aimée à Nancy que l’abondant matériau n’avait encore jamais été étudié… C’est aujourd’hui chose faite. Après avoir été remis en beauté en 2017 par l’association du Souvenir napoléonien, le monument au général Antoine Drouot, tout de granit, de marbre et de bronze, est remis en lumière par Richard Dagorne. Et même si cette œuvre de commande, et de fin de carrière, n’est pas l’un des plus grands chefs-d’œuvre de David d’Angers, elle mérite enfin d’être admirée sous un jour nouveau. (Valérie SUSSET R. L  – 9 octobre 2020)

La statue du sculpteur à Angers (carte postale) avait été fondue sous le régime de Vichy (David d’Angers était un fervent républicain; ceci explique peut-être cela) elle a été remplacée mais en pierre.

Rappel : La base e-monumen.net consacre 33 fiches de monuments, médaillons signés David Pierre Jean (son nom officiel ; le nom d’artiste, David d’Angers, permettant de le différencier des autres David). Les médaillons funéraires sont nombreux (certains ont été volés).

https://e-monumen.net/mots-cles/david-pierre-jean/

 

 

92 vues