Revue de presse: la Tribune de l’Art : Une Jeanne d’Arc en bronze par Paul Dubois pour le Palais du Tau

Acquisition – Reims, Palais du Tau – Le Centre des Monuments Nationaux a acquis aux enchères le vendredi 14 juin à Drouot, chez Crait+Müller, pour 3000 € sans les frais, un bronze de Paul Dubois représentant Jeanne d’Arc à cheval (illl. 1). Cette œuvre est une réduction de la statue équestre qui se trouve aujourd’hui sur le parvis de la cathédrale de Reims et qui fut fondue à la cire perdue en un seul jet par le fondeur Pierre Bingen.


1. Paul Dubois (1829-1905), fonte Barbedienne Statue équestre de Jeanne d’Arc
Bronze – 58 x 40 x 16 cm Reims, Palais du Tau Photo : Crait+Müller

Il existe deux autres grands exemplaires en bronze de cette sculpture, réalisés eux par Edmond Gruet, qui les fondit au sable : le premier se trouve devant l’église Saint-Augustin à Paris, mais sa réalisation ayant été jugée défectueuse, Dubois réussit à obtenir la réalisation d’une autre fonte qui se trouve aujourd’hui devant l’église Saint-Maurice à Strasbourg. Un article très complet sur ces différentes commandes : « Le monument équestre de Jeanne d’Arc ou les étranges rapports entre Pierre Bingen et Edmond Gruet » par Élisabeth Lebon est disponible en ligne sur le site de l’INHA. Le modèle en plâtre, exposé au Salon de 1889, qui ne servit d’ailleurs pas pour la fonte du monument de Reims probablement exécuté directement à partir du modèle en terre, est aujourd’hui exposé au Musée de Nogent-sur-Seine (ill. 2).


2. Paul Dubois (1829-1905)
Statue équestre de Jeanne d’Arc, 1889 Plâtre – 346 x 329 x 135 cm – Nogent-sur-Seine, Musée Camille Claudel – Photo : Didier Rykner

L’œuvre acquise par le CMN pour le Palais du Tau, qui est aussi le musée de la cathédrale, est une réduction par Barbedienne. Paul Dubois est surtout connu aujourd’hui par son célèbre Chanteur florentin. Comme le rappelle Élisabeth Lebon, ce petit-neveu de Pigalle, qui signait au-début de sa carrière Dubois Pigalle, « reçoit donc un héritage artistique marqué par les grands monuments royaux d’Ancien Régime ». Fortement marqué par la Renaissance italienne comme une grande partie de l’œuvre du sculpteur, sa Jeanne d’Arc témoigne de ces influences diverses.

90 vues