Revue de presse : la Tribune de l’Art: à propos de la maison de Charles Schacher : allégorie industrielle

L’industrie et les arts///

Charles Schacher, né en Westphalie en 1806 et mort dans cette maison en 1883 a été  ingénieur des mines ; il avait créé l’entreprise Schacher et Cie, une des plus importantes dans le domaine des matériaux de construction en région parisienne sous le Second Empire. L’industriel possédait une carrière à Issy-les-Moulineaux, des fours à chaux en Ile-de-France et produisait du plâtre, du ciment et des briques.(…)  La fortune de Charles Schacher lui a permis de réaliser une villa à l’ornementation décorative exceptionnelle.

Nous attirons l’attention sur un détail d’architecture assez peu courant dans les villas et résidences qui prouve que l’industrie à cette époque n’était pas un motif honteux…

Les putti à demi couchés, dans trois poses différentes, sont des allégories des sciences, des arts et de l’industrie, bien en rapport avec les activités du propriétaire. Le putto de la travée centrale entouré d’une machine à vapeur et d’un chapiteau incarne l’Industrie et les Arts (ill. 12). De part et d’autre, on trouve une allégorie de la Chimie avec la représentation d’un pilon, d’un soufflet, et une allégorie des Mathématiques et de la Mécanique avec un polyèdre et une machine.

Lire l’article en intégralité dans la Tribune de l’Art

http://www.latribunedelart.com/un-temoignage-exceptionnel-de-l-architecture-napoleon-iii-a-meudon-la-ville-suburbaine-de-l

Photo : Didier Ryckner

 

109 vues