Patrimoine : maison de maître de forges à Rupt-lès-Joinville sélectionnée par la mission Bern

Toute la presse s’est fait l’écho de cette sélection : pour le Grand Est, c’est le patrimoine métallurgique qui a été retenu. Mais pour une fois, ce n’est pas une usine mais un tout autre genre : la maison bâtie par la famille Ferry-Capitain au sud de Joinville.

Le défi est de taille, vu l’état des lieux ; si la mise en valeur du parc n’est pas trop un problème (vu le métier des propriétaires), la reconstitution quasiment anthropologique de ce qu’était la vie familiale et sociale d’une famille de maître de forges n’est pas une mince affaire. Mais du coup, c’est un défi très intéressant qui permettrait de compléter les visions techniques que nous avons du patrimoine métallurgique. On ne peut que regretter que, de façon symétrique, la rue ouvrière, dite rue Barbezat, à Osne-le-Val, ait disparu victime très rapidement d’un quasi-vandalisme. Nous aurions pu avoir les deux bouts de la chaîne sociale.

Voici ce qu’en dit l’article diffusé par FR3 Régions;

Une grande bâtisse de Haute-Marne en péril, située à Rupt, près de Joinville, a été sélectionnée par la mission Stéphane Bern pour l’édition 2021 du loto du patrimoine afin d’être restaurée. Il s’agit d’une maison de maître de forges. 

Une ancienne maison de maître de forges de Rupt, en Haute-Marne va bénéficier du soutien de la mission Stéphane Bern en 2021. La nouvelle est officielle depuis ce lundi 5 avril. Il s’agit du seul monument sélectionné dans le Grand Est pour le Loto du patrimoine. 13 monuments ont été sélectionnés en France. Cette superbe bâtisse est en état de péril, voire de “très grand péril”. En effet toutes les toitures et leurs éléments sont abîmés et percés, avec des infiltrations sur les charpentes, qui commencent à montrer des signes importants de faiblesse. “Si rien n’est fait d’ici deux ou trois ans, la survie de l’édifice est menacée : une partie des communs est d’ores-et-déjà effondrée”, précise la mission Bern dans un document qui présente ce site patrimonial privé. 

Ce soutien va permettre de restaurer l’ensemble des couvertures et façades afin d’assurer la pérennité de l’édifice et mener plus sereinement les autres restaurations à l’avenir. En parallèle, d’autres travaux, plus modestes, vont être réalisés (hors Mission) : comme le nettoyage et la replantation de l’ensemble du jardin, restauration des serres et intérieurs du château si les toitures sont sauvées, etc. Les travaux de nettoyage du jardin ont déjà démarré et se poursuivront en 2021 avec la reprise des allées et le début des plantations. La maison appartenait à un maître de forges, c’est ainsi qu’on appelait le propriétaire et dirigeant d’un établissement métallurgique de production de fer, de fonte ou d’acier. 

Un an de travaux

Le démarrage officiel des travaux est prévu pour 2022, ils doivent s’achever en 2023. La collecte de fonds est à l’étude. Mais le bâtiment est considéré d’intérêt patrimonial. “Il s’agit d’une maison de maître de forge typique du XIXe siècle, réalisée à partir d’un petit château du XVIIIe siècle dont la structure est toujours lisible, notamment dans le grand salon. Demeure de la famille Ferry-Capitain aux XIXe et XXe siècles, dont la fonderie en fait l’une des plus importantes de l’est de la France concernant l’histoire du fer, elle arbore tous les décors typiques de l‘architecture éclectique, tout en conservant la sobriété classique de la construction d’origine”.

Nichée au cœur d’un parc romantique encore présent, elle est représentative de l’art de vivre d’une famille bourgeoise dans l’épopée haut-marnaise de la fonte d’art au XIXe siècle. 

Le coût total des travaux est estimé à 455.000 €. Le projet de valorisation doit permettre de restaurer cette maison de maître de forges et l’intégrer dans le circuit haut-marnais et meusien de la fonte d’art (avec Metallurgic Park,Ecurey, le Val d’Osne, etc.). Si des haut-fourneaux, paradis ou halls d’usine sont visitables, il n’existe pas de maison de maître de forges, élément stratégique de l’organisation de la Haute-Marne industrielle du XIXe siècle.

De plus, les propriétaires, une société familiale [qui n’ont pas de lien avec les anciens propriétaires ni avec la métallurgie], souhaitent mettre en valeur le jardin romantique qui entoure le château en y restaurant la serre et en travaillant le végétal, pour développer un échange productif de plantes locales en lien avec d’autres jardins du territoire. Le jardin et la maison, qui ne sera pas habitée, sont tous deux destinés à être ouverts au public dans ce village de 340 habitants, à 2km au sud de Joinville. 

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/haute-marne/joinville/haute-marne-une-maison-de-maitre-de-forges-a-rupt-selectionnee-par-la-mission-bern-en-2021-pour-etre-restauree-2030755.html

Journal de la Haute-Marne 7 avril

sur le site de la mission Bern : 

https://soutenir.fondation-patrimoine.org/projects/maison-de-maitre-de-forge-a-rupt-fr?_ga=2.205086738.384307045.1617561385-1364461383.1617561385

446 vues