Accueil / La fonte d'art / lieux à visiter / Patrimoine étranger / Manaus : Praça da Policia

Manaus : Praça da Policia

buy Cialis Soft 20 mg Sweden Dans Patrimoine étranger 12 octobre 2009 0 598 Vues

cheap Cialis Soft 20 mg USA Cet article reprend le texte paru dans la revue Fontes n° 74 (octobre 2009), enrichi de photos couleurs et de documents n’ayant pas pu trouver place dans la revue de l’ASPM.

Buy Cialis Soft 20 mg Over The Counter AILLEURS

FONTES FRANÇAISES AU CŒUR DE L’AMAZONIE

MANAUS, PRAÇA DA POLÍCIA

cheap Cialis Soft 20 mg France vuesquarebalbi
buy Cialis Soft 20 mg Canada En saison sèche, le thermomètre tutoie les 46 °C. Quel plaisir de se retrouver à l’ombre des grands arbres, sur un banc, près du jet d’eau, entouré d’une Diane chasseresse, d’un Mercure… en plein cœur de l’immense ville de Manaus*, capitale de l’État d’Amazônas…

buy Cialis Soft Sweden En fait, la place s’appelle praça Heliodoro Balbi. Si familièrement on la dénomme Place de la Police, c’est qu’elle est située devant le siège du Commandement de la police militaire. Jusqu’au début du XXe siècle, c’était un terrain vague, un champ de manœuvres. Avec l’urbanisation de la cité, alors fort riche de l’exploitation du caoutchouc 1, il fut transformé en place. Et comme Manaus était surnommé le « Paris dos Tropicos », ce sont donc des fontes françaises, venues du Val d’Osne, qui ont été choisies pour orner ce triangle (6600 m2) de petit paradis. Certes, la fraîcheur est relative, mais sur l’une des rues qui borde la place, une confitaria propose de magnifiques glaces; les marchands de sugos ont une gamme de jus de fruits exotiques inimaginable en Europe… Sous les arbres, une pièce d’eau avec une petite fontaine de fonte toute simple, difficile à identifier, et un jet d’eau qui mêle son bruit à la musique d’ambiance. Régulièrement, un agent municipal avec son épuisette nettoie les feuilles mortes pour que l’eau reste pure. Aux heures chaudes, on se dit que c’est le travail idéal.


UN MINI-CATALOGUE DU VAL D’OSNE
Il ne manque que la fonte religieuse, mais la devise du Brésil est empruntée à Auguste Comte: « Ordre et progrès ». On trouvera donc de l’antique (Diane chasseresse), de la Renaissance (Mercure d’après Jean de Bologne), de l’érotique fin XIXe siècle, avec une torchère bien dénudée (Jeune fille aux iris par Gossin), de la fonte animalière avec le « Sanglier attaqué par un chien » de Charles Perron et un kiosque magnifique, petit frère de celui que le catalogue du Val d’Osne montre à Chihuahua au Mexique.
C’est le centre de la place. Il attire le regard, les photographes séduits par ses détails. Des jeunes filles viennent répéter leur danse qu’elles produiront sur la place voisine aux parents et amis. Il ne manque plus que la fanfare militaire…
Les militaires ne sont pas loin, mais ils sont de garde, muets, rivés à leur poste. Et pour cause: le fusillier de Diebolt fait face au Zouave, du même sculpteur (les mêmes qu’à Recife). Comme certains de nos monuments aux morts, ils sont en couleurs, celles des champs de manœuvre de la IIIe République.
Au bord de cette place, le Gymnasio Amazonense Pedro II, le lycée, de style néoclassique, est clos par une grille de fonte: nous y avons compté pas moins de seize vases en fonte du Val d’Osne, (modèle 483 79) sans compter ceux qui ont disparu.
Dans la ville, le théâtre (dont nous parlerons un jour) attire tous les regards. La place Balbi est, pourtant, par son patrimoine et sa vie de tous les jours un lieu étonnant à voir. Comme Manaus!
Photographies Dominique Perchet.
* Manaus compte aujourd’hui près de 2 millions d’habitants. La ville est un port de mer à 1500 km de l’océan; elle comporte de grandes zones industrielles qui produisent une grande partie de l’électroménager, de l’électronique du Brésil (200 millions d’habitants)


munic_manaus

Deux images d’archives: l’ancien bâtiment militaire, aujourd’hui de couleurs vives et surtout gardé par deux soldats de fonte. Dessous, un aménagement, non daté, de la place, aujourd’hui plutôt jardin anglais.

balbi

L’ancien commandement, rénové, est devenu musée de l’État d’Amazônas: art contemporain, archéologie, monnaies et médailles, histoire militaire… Nous avons été très agréablement reçus: le personnel d’accueil nous a confiés à un jeune guide parlant français, Bruno, que nous remercions. La place Balbi est, quant à elle, un musée de l’art français du XIXe siècle.

P1020870

Un petit kiosque d’origine indéterminée orne également la place: les colonnes sont en fonte.

P1020807

la petite fontaine: elle est en fonte, les cygnes sont en plastique…

 


Visitez la place….

{gallery}lieux_img/lieux_etranger_img/Manaus_placebalbi_web{/gallery}

 


 

Un coup de projecteur sur le kiosque du Val d’Osne….

{gallery}lieux_img/lieux_etranger_img/manauskiosqueweb{/gallery}

À propos Dominique Perchet

x

Check Also

Le Brésil, un cas atypique dans son émancipation et dans ses emblèmes nationaux

Le Brésil, un cas atypique dans son émancipation et dans ses emblèmes ...

Brésil : quelques questions à propos de cette fontaine à Curitiba (et une réponse)…

Brésil : Praça Eufrásio Correia à Curitiba : Ducel Val d’Osne   Cette fontaine ...

Fontes d’art au Rio Grande do Sul

A propos du livre de José Francisco Alvès Fontes d’art au Rio ...