La fonderie d’art en Berry au Moyen Age

L’association AUBOIS de TERRES et de FEUX vous propose en souscription :

“ La fonderie d’art en Berry au Moyen Age ”

Recherches sur les cloches et bénitiers de fonte par Mathijs SCHOEVAERT

160 pages, éditon AUBOIS de TERRES et de FEUX. Imprimerie Copymédia

Mathijs SCHOEVAERT est historien d’art, titulaire d’une maîtrise d’histoire (Paris IV Sorbonne) ; ouvrier des fonderies Mazières à Bourges, membre de l’Institut d’Histoire sociale CGT Région Centre.

ecran 2013-05-11 à 08.13.59 Ces recherches bien documentées et illustrées sur la fonderie d’art médiévale dans le Cher nous conduisent à revisiter d’églises en beffrois, le patrimoine des rares exemplaires de cloches de bronze, bénitiers en fonte de fer et mortiers du 13ème au début du 16ème siècle. Ce sont les témoins d’une riche activité métallurgique avec des évolutions techniques dans un art de la fonderie qui doit sa renaissance au métier du fondeur de cloches élevé au rang d’un « art majeur ».


Les objets classés au patrimoine sont remis dans le contexte local de la demande et de leurs conditions de fabrication à l’Est du Cher sur les rives du fleuve royal. Dans la vallée de l’Aubois, au 13e siècle, à partir des forges de l’Abbaye de Fontmorigny à Jouet, les fabrications s’étendront jusqu’au premier « complexe métallurgique » installé à Précy, dans la vallée voisine de la Vauvise, à la fin du Moyen Age.

Ainsi nous parcourons l’histoire de la fonderie d’art à partir de la demande en fer monumental destiné à la cathédrale de Bourges et à des édifices civils. Sous le mécénat du Duc Jean, un nouvel essor accompagne l’introduction du haut fourneau en Berry. Sous Charles VII et Louis XI et sous l’impulsion de Jacques Cœur, une fonderie de cloches est mise au service de canonniers pour contribuer à sortir le royaume de la guerre de Cent Ans. La période de prospérité et de paix qui suit produit bénitiers en fonte de fer, mortiers et assure un retour des cloches jusqu’à ce que la fonderie soit à nouveau vouée aux canons avec les guerres de religion.


L’association AUBOIS de TERRES et de FEUX participe à la sauvegarde du patrimoine industriel du Val d’Aubois, à l’est dudépartement du Cher, par ses recherches, publica ons et animations, depuis 1998.  www.a aubois.org

Recherches sur les cloches et bénitiers de fonte par M. SCHOEVAERT

Prix unitaire de souscription: 10 € jusqu’au 1er juin 2013. Après ce tte date le prix sera de 12 €. – Frais de port: 4 €

Bon de commande à télécharger, accompagné du règlement à l’ordre de l’association AUBOIS de TERRES et de FEUX, à envoyer à: Associa!on AUBOIS de TERRES et de FEUX, 4 rue de la mairie, 18150 CUFFY

Pour tout renseignement, tél secrétariat ATF: 02 48 74 54 70

884 vues