Hommage à Lionel Girardin

L’Aspm a perdu un grand ami, Lionel Girardin

ggrunberg@.free.frNIKON D100   2003
Lionel Girardin au centre de la photo en 2008 (cliquez sur la vignette : photo ASPM)

Lionel nous a quittés le 20 septembre, fauché par la maladie qui le rongeait à son insu. Il faisait partie du conseil d’administration de l’Aspm depuis une quinzaine d’années, époque à laquelle le lycée Henri Loritz de Nancy et l’Aspm ont noué, sous son égide, une relation de coopération et d’amitié que chaque partie entretient précieusement.

 

Par un froid dimanche de l’hiver 1997/1998, des membres de l’association travaillant au haut-fourneau de Dommartin-le-Franc ont reçu la visite de Lionel et d’Albert Voignier, tous deux enseignants à Loritz. Ils proposaient le cubilot du lycée qui, après une cinquantaine d’années de service, allait être ferraillé et remplacé par un four électrique. Nous avons dit oui avec autant d’enthousiasme que d’inconscience car l’objectif était de lui donner une seconde vie sur un lieu patrimonial : l’usine du bas de Dommartin-le-Franc.

Le démontage et l’acheminement du cubilot ont été une aventure. Sa réimplantation en a été une autre. Durant l’été 1998, des élèves encadrés par Lionel et Albert, ainsi que l’Aspm, ont remonté le cubilot. Entreprise de façon entièrement bénévole, cette opération complexe, très technique et logistiquement lourde a été menée rondement. Le cubilot a été remis à feu pour les Journées du patrimoine 1998.

Depuis, il est rallumé chaque année le premier dimanche d’octobre par les élèves et les enseignants de Loritz, avec l’aide des fonderies locales et naturellement de l’Aspm.

Lionel fourmillait de projets qu’il mûrissait longuement, projetait à long terme et vivait avec une passion réfléchie et tenace. Sa formation technique en est la pierre d’angle.

proviseurext3Il aimait son métier d’enseignant, la recherche, la transmission des savoirs, la formation des élèves à des métiers, les connexions avec le monde de l’entreprise. Il a été le co-auteur de plusieurs ouvrages pédagogiques traitant de génie mécanique, de productique, de prototypage rapide. Il était devenu proviseur du lycée Saint-Exupéry à Saint-Dizier et s’était fortement investi dans la création d’une licence professionnelle en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers.

C’est aussi la technique qui est à l’origine de sa passion de collectionneur. Il restaurait des voitures anciennes, des machines, heureux de pérenniser des témoins d’une évolution technologique dont il savait tout.

Le superbe partenariat entre l’Aspm et le lycée Loritz, placé sous le signe de la fidélité et de l’amitié, synthétise les passions de Lionel. Le cubilot, objet patrimonial vivant, poursuit sa mission de formation des élèves dans un contexte de production industrielle et de lien fort avec les entreprises. Il les sensibilise aussi à d’autres valeurs, celles du monde associatif et de l’engagement bénévole

La coulée du 7 octobre est dédiée à Lionel. 

Photo du lycée Saint-Exupéry à Saint-Dizier

944 vues