Granville : nez en l’air, pied à terre : traces de patrimoine


A l’occasion du colloque des conservateurs des antiquités et des objets d’art de France, tenu à Granville fin septembre, (colloque où l’ASPM a présenté une communication sur le zinc : voir dans ars-metallica : Colloque CAOA Granville – Le métal oublié et méprisé : le zinc ) nous avons regardé le patrimoine  : les fiches étaient déjà créées par Micheline Casier dans e-monumen (lien ici : https://e-monumen.net/mots-cles/granville/

Au pied, en marchant, nous avons vu des plaques de voirie avec la signature de fonderie de Granville (Nivard, Legoupil) – il existe une petite rue de la Fonderie –  mais nous n’avons pas pu avoir beaucoup d’information sur cette activité. 

 

“La fonderie Nivard était une entreprise de la Manche, créée en 1860, située à Granville. Elle était spécialisée dans la fabrication des pièces pour les terre-neuviers. Elle est rachetée en 1927 pour devenir la fonderie Legoupil, qui change sa production.” (source https://www.wikimanche.fr/Fonderie_Nivard)

Le nez en l’air, nous avons repéré une petite girouette en zinc représentant un bateau à voile et, en haut de l’église Saint-Paul – fin XIXe siècle, il nous semble que la croix est en métal, vu les traces de rouille.

La girouette ressemble à celle qui est présentée dans le catalogue Bonfils mais quelques détails diffèrent.

Petit patrimoine peu documenté. Mais il serait utile de le protéger : les plaques de voirie  partent facilement à la ferraille quand on fait des travaux de rénovation. 

Une autre signature de plaque “Truffert – Equerdreuville” renverrait à une fonderie de Cherbourg également disparue.

 

 

78 vues