Grand Palais – Paris – “Rouge” : une exposition où la métallurgie a bonne place…

 

Rouge : cette exposition se tient en ce moment au Grand Palais. Riche*,  elle est articulée en trois temps : la créativité d’avant-garde de la révolution, le retour des artistes conservateurs au nom du réalisme (être compris des masses) et enfin la propagande stalinienne où tout est progrès, ordre, santé, bonheur, performance…

Nous avons sélectionné quelques oeuvres qui ont un rapport avec l’industrie :  quand on parle industrie, c’est  la métallurgie qui sert de motif allégorique. Quand il s’agit de développement agricole, c’est bien sûr le tracteur qui est mis à l’honneur.

En ouverture de l’exposition, une oeuvre créative
Vladimir Maïakovski : chaque absence injustifiée fait la joie de l’ennemi alors qu’un béros du travail est un coup pour le bourgeois 1921
Détail de l’image précédente. Pochoir peinture sur papier
Bronze : Mikhaïl Bakounine : projet de monument pour Moscou par Boris Korolev (1918)
Bronze :L’ouvrier au marteau par Ivan Chadr (1922)
Cartel de l’image précédente : l’ouvrier au marteau
Production d’artiste allemand : Otto Griebel (1923) “Exposition de marchandises bon marché” dénonçant le capitalisme.
Bruni Tatiana (1931) études de costume pour “le boulon” ballet de Chostakovitch (aquarelles et gouaches sur papier) : l’ouvrier tire-au-flanc, l’ivrogne, l’ouvrier instable. Le spectacle dirigé contre les ennemis de l’intérieur sera finalement censuré car il ne pouvait pas avoir ce genre de situation.
M. Reïkh : 1933 “pour une plus grande sévérité contre les dilapidateurs et les fumistes” affiche sur papier.
Ousto Moumine (Alexandre Nikolaev, dit) 1933: “Mais à présent même les aveugles devraient voir que le secteur agricole, même lorsque nous aurons mécanisé les kolkhozes à 100%, ne saurait se passer du cheval”. L’artiste en 1938 sera condamné pour participation à une organisation terroriste contre révolutionnaire lors des purges.
Roublev : le premier tracteur d’Ukraine (1931)
La quatrième condition du camarade Staline par Victor Oufimtsev 1932.
Alexandre Deïneka (1926) Sur le chantier de construction de nouveaux ateliers. A drroite l’ouvrière du futur face à l’ouvrière actuelle prise dans un difficile présent.
Piotr Williams : Installation d’un atelier (1932)
Carter de turbo-réacteur (1932)
Ivan Leonidov 1934 : projet de bâtiment du commissariat du peuple à l’industrie lourde d’URSS (soumission à un concours d’architecture)
Malévitch : une oeuvre hors norme par rapport aux canons du réalisme socialiste…
306 vues