Vient de paraître : Domestiquer l’espace public, 20 ans de design de mobilier urbain

Ce livre est un témoignage qui présente une vision de l’aménagement urbain en France, et du développement Européen du “design de mobilier urbain” au cours des vingt dernières années, à travers une sélection de projets du designer Marc Aurel. En participant en 1990 au programme d’aménagement urbain de la ville de Lyon, et en accompagnant l’évolution des grands fabricants de mobilier urbain, Marc Aurel a suivi le développement de sa discipline et contribué à l’émergence d’une spécificité urbaine.

Au cours d’un entretien avec Fabrice Pincin, il nous parle de création, de ville, de décor, nous raconte son parcours professionnel et nous livre également toutes ses réflexions sur le devenir de l’espace public.

This book bears witness to a vision of urban development in France, and to the European development of “urban street furniture design” over the past 20 years, through a selection of projects by designer Marc Aurel. Through his 1990 participation in the City of Lyon urban development program, and in accompanying major street furniture manufacturers in their own development, Marc Aurel’s career has followed that of his discipline while permitting his contribution to the emergence of a very special aspect of the urban landscape.

Throughout his interview with Fabrics Pincin, he speaks to us of his creative work, of the city and its decoration; he describes his career to us and also shares his thoughts on the future of public space.

Domestiquer l’espace public, 20 ans de design de mobilier urbain, de Marc Aurel, éditions Archibooks, 24,50 €.

Commentaire de LIbération : 

Pour tous les fans de bancs publics, l’ouvrage Domestiquer l’espace public, consacré à Marc Aurel tombe à pic. Ce créateur, né en 1967 à Agen, qui a fait ses armes chez Jean-Michel Wilmotte, a développé une discipline encore récente : le design de mobilier urbain. Il explique comment il faut créer du vide dans la ville, mais aussi sculpter la matière, la lumière, les végétaux. En se référant à l’Art Nouveau français, il s’insurge contre l’uniformisation des poubelles ou des réverbères. S’il peut souscrire à un urbanisme épuré, il ne craint pas la valeur«décorative d’un objet». Comme un banc surpiqué en béton ou encore un autre qui sert de parure sonore. L’auteur, Fabrice Pincin, suit le designer à Lyon où Aurel a débuté ses aménagements en 1990,puis à Tripoli et à Benghazi où il a conçu du mobilier en céramique. Qu’en reste-t-il en pleine guerre civile ?

Auteur(s) : Marc Aurel , Fabrice Pincin

Editeur : Archibooks + Sautereau éditeur

Nombre de pages : 200 pages  – Date de parution : 17/03/2011

572 vues