Nous sommes à l’extrême nord du Chili, c’est-à-dire dans les régions les plus sèches. Arica est la dernière ville avant le Pérou. Port important, la ville s’enorgueillit d’une douane signée Eiffel, ce qui pour une fois est attesté par les signatures de l’entreprise dans les briques de construction. En effet, on prête d’ordinaire à Eiffel plus qu’il n’a créé au Chili, en Amérique latine. Même les fontaines de fonte sont attribuées à l’ingénieur qui est un véritable mythe.

Construite entre 1871 et 1874, la douane fut commandée par le président péruvien José Balta (cette région appartenait alors, avant la guerre du Pacifique, au Pérou) à Eiffel qui a livré le bâtiment ensuite monté sur place. L’intérieur (qui est devenu centre culturel) est élégant : décor orné structures métalliques, escalier à vis (non signé). La surprise vient de l’extérieur : l’entrée protégée du soleil par une marquise métallique n’était pas comprise dans le bâtiment d’Eiffel mais a été commandé quelques années après pour une visite de chef d’Etat. Dans les deux piliers qui soutiennent le toit, la mention “Brousseval – Haute-Marne” se lit nettement.

Cliquez sur ces photos (Dominique Perchet – 2011) pour les agrandir.

IMG 0019_-_copie

vue générale de la douane

IMG 0020_-_copie

la marquise en fonte et fer

IMG 0024_-_copie

la signature de Brousseval

IMG 0022_-_copie

détail de la structure

IMG 0030_-_copie

vue intérieure

IMG 0031_-_copie

l’escalier à vis

IMG 0029_-_copie

le décor…

IMG 0027_-_copie

pilier en fer

IMG 0025_-_copie
676 vues